Synthèse

Nous pouvons donc dire que le risque sismique est un facteur qui entre systématiquement en compte lors de la construction d'un bâtiment en zone parasismique.

Au niveau de l'île d'Oléron, on applique ainsi un certain nombre de normes parasismiques. Cependant cela est-il vraiment nécessaire ? Le risque sismique en Charentes Maritimes est en effet considéré comme négligeable (tout du moins jusqu'à très récemment). Ainsi on pourrait s'interroger sur le bien fondé des normes mises en place, qui entraînent, comme toutes normes, un coût supplémentaire. De plus, les séismes enregistrés jusqu'à aujourd'hui dans notre région n'ont jamais engendré de pertes humaines.

Les avis sont partagés :

D'une part, certains professionnels n'appliquent pas cette réglementation car ils la considèrent comme non-obligatoire et inutile. Leurs clients souhaitent parfois en effet réaliser des économies en évitant un surcoût lié au respect des normes.

Or, les géologues montrent un véritable risque, lié à la présence d'une faille. C'est du fait de cette faille que toutes ces normes parasismiques sont aujourd'hui obligatoires. On sait aussi que c'est le fait de ne pas appliquer ces règles qui entraîne dans le monde toutes ces pertes humaines et matérielles dramatiques qui font la une de la presse internationale. 

 

Ainsi, comme l'affirment de nombreux professionnels, tels que Nicolas Vandon, la construction parasismique est nécessaire car on ne peut pas anticiper avec certitude l'importance d'un séisme à venir. La mise en place de structures sécurisantes paraît donc indispensable.

Et aujourd'hui, si un séisme d'une intensité au moins aussi importante que les plus gros séismes déjà enregistrés dans la région venait à secouer notre frêle petite île ?

En effet, de nombreux bâtiments construits avant l'instauration des premières mesures antisismiques, ne possèdent pas les éléments nécessaires pour faire face à un éventuel séisme. Ainsi, selon Nicolas Vandon, en cas de fortes secousses, on pourrait craindre de nombreux dommages.

 

Il faut donc face à ce risque mettre en place de véritables structures de prévention. Ce risque a beau être faible, il n'en demeure pas moins réel. L'île d'Oléron n'est pas un lieu de véritable danger sismique comme le Japon par exemple, mais du fait de sa position au dessus d'une faille, elle demande un certain suivi et requiert la mise en place de structures garantissant la sécurité de ses habitants.

 .

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site