Les principes fondamentaux du parasismique

 

Le parasismique, c'est quoi?

 

Réaliser une construction parasismique s'appuie sur l'étude de tous les facteurs pouvant influencer le comportement d'un bâtiment. Cela intervient dans le domaine de l'analyse des sols, du choix des matériaux, de la conception générale: ce qui constitue le génie parasismique.

En effet, il est la combinaison de plusieurs disciplines, appartenant à des secteurs très différents et variés. Ces principes de constructions ne cessent d'évoluer par l'intermédiaire du code parasismique, un ensemble de règles et de concepts fondamentaux. Celui-ci a d'ailleurs été utilisé bien avant notre époque et à travers le monde permettant ainsi à certaines structures de ne pas s'effondrer (ex: Antiquité...). Il s'agit finalement de règles simples répondant à des questions de bon sens et résistant ainsi aux pires séismes.

Au cours d'un séisme, le sol est l'unique moteur. Les sollicitations mécaniques engendrées sur la structure seront donc absorbées dans le cas d'un bâtiment respectant les règles parasismiques. L'ensemble va donc osciller et éventuellement se déformer, sans aboutir à la rupture puis revenir à sa position initiale, une fois les secousses terminées.

La construction parasismique a donc pour but la sauvegarde d'un maximum de vies humaines. Mais aussi éviter l'effondrement total, limiter les dégâts et réussir à préserver un bâtiment pouvant assurer la continuité de son service.

Certains lieux sont par ailleurs privilégiés telle les hôpitaux, les organismes militaires et gouvernementaux...pour parer à une crise, lorsque toutes les constructions n'ont pas résisté.

Le parasismique

 

Les principes de base du parasismique.

5 principes incontournables gouvernent la construction parasismique. Ceux ci doivent impérativement être respectés, sinon cela peut aboutir à l'effondrement de la structure:  

- le choix du site: 

Les ondes sismiques émises peuvent être amplifiées ou minimisées suivant la nature du sol et des matériaux utilisés: ce sont les effets de site.

Ainsi, une structure rigide sera plus adaptée à un terrain meuble. De même, un terrain plus ferme ou rocheux serait plus adéquates à des bâtiments à ossatures flexibles.

Les effets de site

 

 

 

Structure flexible

 Veuillez trouver ci dessous un extrait du témoignage de Nicolas Vandon, architecte et professionnel de la construction à Marennes, confirmant la mise en oeuvres de ces principes. Il explique les bases du parasismique et son rôle dans l'établissement de ces techniques...

Entretien Nicolas Vandon

Pour allez plus loin, vous pouvez écouter l'intégralité de cet entretien, en cliquant sur ce lien: Entretien avec M. Vandon 

 

- une conception architecturale spécifique: 

Certaines formes ou configurations attribuées aux bâtiments peuvent aggraver l'effet des secousses sur la construction et augmente le risque d'effondrement. Certains éléments de la structure réagissent différemment vis à vis des vibrations et entraînent l'affaiblissement des liaisons reliant les différents blocs. Il font donc bâtir des structures simples. Les formes en T ou bien en L sont à proscrire ainsi que les édifices trop longs et trop étroits. Sinon, les divers blocs peuvent être fractionner et chacun bouge indépendamment. La forme idéale étant le rectangle. La charge et les masses doivent être équitables sur toute la surface.

Les différentes formes structurales

 

 

- le respect des règles: 

L'ensemble du code parasismique doit être appliqué au mieux à la construction en question offrant une garantie de résistance aux tremblements de terre et la préservation d'un maximum de vies humaines.

D'ailleurs, les principes de base à respecter en priorité sont la répartition équitable des éléments (horizontaux et verticaux).

La résistance, capacité d'une construction à contrer les forces s'exerçant sur elle et à ne pas s'effondrer ainsi que la ductilité doivent être réparties équitablement et uniformément. Cette dernière, la ductilité d'un bâtiment possède la propriété de se déformer sans rupture et absorber l'énergie transmise par les secousses.

Les éléments verticaux se doivent d'être plus imposants et plus forts (poteaux) que les éléments horizontaux (poutres). Au cours d'un séisme, l'effondrement des éléments positionnés à l'horizontale aurait une incidence moindre sur l'ensemble de la structure. Contrairement aux éléments verticaux qui occasionnerait un écroulement quasi totale de la construction.

 

- une mise en oeuvre de bonne qualité: 

L'édification d'un bâtiment en respectant les règles parasismiques implique l'utilisation des bons matériaux (compromis entre résistance et ductilité) et la mise en place d'éléments solides (ne pouvant pas se décrocher et blesser les occupants d'une habitation par exemple). De plus la structure doit résister aux éventuels incendies consécutifs aux secousses.

Modifier la structure sans danger au fil du temps est impossible.

Enfin, l'assemblage et les liaisons entre les divers éléments, point faible de la structure, s'ils ne sont sont pas entretenues peut entraîner le vieillissement prématuré de la construction.

 

- une maintenance, un entretien régulier.

 

.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site